Tourbière

La Tourbière de Saint-Joachim-de-Shefford, un patrimoine écologique

carte_web_tourbiere_lores

La tourbière de Saint-Joachim-de-Shefford est un milieu humide d’une superficie approximative de 200 hectares, tout à fait unique sur le territoire de notre communauté. Ce type de milieu est caractérisé par l’accumulation de tourbe, c’est-à-dire de restes de plantes et de mousses. Puisqu’il s’agit d’un environnement toujours humide, ces restes retiennent, comme une éponge, une grande quantité d’eau et se décomposent très tranquillement. Comme toutes les tourbières, elle participe ainsi au cycle naturel de l’eau et accumule le carbone, un rôle écologique de plus en plus important face aux changements climatiques.

La tourbière de Saint-Joachim-de-Shefford abrite en plus une riche biodiversité. La végétation est très différente de celles des forêts environnantes et plusieurs espèces de la faune et de la flore qu’on y trouve sont menacées ou vulnérables selon le ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs du Québec, d’où l’importance d’assurer une protection de ce patrimoine écologique. Comme elle est localisée sur des propriétés privées, il est interdit d’y circuler sans autorisation et sans accompagnement.

Les ami(e)s de la tourbière de Saint-Joachim-de-Shefford

Les ami(e)s de la tourbière de Saint-Joachim-de-Shefford, constituée de citoyens de la région, se sont donnés comme mission principale de protéger ce milieu humide de façon définitive pour le conserver le plus intact possible pour les générations à venir. Ils travaillent en collaboration avec différents partenaires, dont la Société pour la conservation des milieux humides au Québec, le Corridor Appalachien et les chercheurs universitaires.

Jusqu’à ce jour, leurs travaux ont permis d’établir les limites de ce milieu humide et de valider la présence d’un écosystème forestier exceptionnel au moyen de relevés botaniques et d’un système de positionnement par satellite (GPS). Enfin, une série d’études universitaires a également contribué à mieux comprendre les caractéristiques de la tourbière, de sa faune et de sa flore.

Des recherches scientifiques

Durant l’été 2010, des recherches en ornithologie ont eu cours sur le site de la tourbière. En tout, quatre-vingt-dix espèces d’oiseaux ont été identifiées lors du travail de terrain, dont quatre espèces se trouvant en situation précaire. Il s’agit du goglu des prés, de l’hirondelle rustique, du moucherolle à côtés olive ainsi que de la paruline du Canada.

Nous vous invitons à consulter les fiches descriptives et à écouter le chant de deux de ces espèces :

Un livre : Les secrets des milieux tourbeux et la tourbière de Saint-Joachim-de-Shefford

Les auteurs de ce livre, Louise Gratton, Daniel Cyr et Claire Brousseau de l’organisme « Les amis de la Tourbière de Saint-Joachim-de-Shefford » sont heureux de vous renseigner sur les milieux humides et leur valeur écologique dont entre autres la tourbière de Saint-Joachim-de-Shefford. Ce livre est disponible gratuitement sur le site web de FloraQuebeca. Des exemplaires ont été distribués dans les bibliothèques, certaines écoles et plusieurs endroits publics pour consultation.

Documents reliés

Consultez les fiches descriptives d'oiseaux présents dans la tourbière.

La paruline du Canadapdf414.26K
Le moucherolle à côtés olivepdf427.68K

Galerie de photos